L’Unité de l’Obésité d’Hospital Clínica Benidorm a organisé une équipe complète de spécialistes autour du traitement chirurgical de l’obésité afin d’aider les patients à atteindre leurs objectifs de poids et gagner ainsi en santé et qualité de vie.

Pour cela, un médecin spécialiste en Médecine Interne évaluera l’état de santé du patient et le guidera tout au long du processus. Dans la phase d’évaluation initiale comme durant toute l’année de suivi, l’Interniste assigné pourra dériver le patient vers les spécialistes qu’il jugera nécessaires dans chaque cas.

L’Unité de l’Obésité d’Hospital Clínica Benidorm offre, toujours au sein du propre centre médical et hospitalier, un circuit médical et de soins simple pour que le patient soit à tout moment informé et soutenu par les meilleurs professionnels :

1- ÉVALUATION

D’abord, l’interniste recevra le patient pour l’informer sur les traitements disponibles et le fonctionnement de l’Unité et pour évaluer son état de santé en vue de son éventuelle candidature au traitement chirurgical.

Si cela est le cas, le patient travaillera avec le Service de Nutrition et Diététique d’HCB pour se préparer physiquement à l’intervention.

2 – INTERVENTION

Après l’analyse de l’état de santé et le programme diététique préalables à l’intervention, le patient fera connaissance avec le chirurgien bariatrique pour évaluer quelle est l’option chirurgicale la plus adaptée et pour planifier l’intervention, ainsi que la consultation avec l’anesthésiste.

Les techniques chirurgicales avancées utilisées actuellement pour traiter l’obésité permettent au patient de récupérer rapidement après l’opération, avec un séjour hospitalier d’environ trois jours. Ensuite, le patient pourra rentrer chez lui jusqu’au prochain rendez-vous pour l’ablation des points de suture.

Types de chirurgie laparoscopique de l’obésité à HCB :

  1. Bande gastrique
  2. Gastrectomie tubulaire
  3. Bypass gastrique
  4. Dérivation bilio-pancréatique

3 – SUIVI

Environ 10 jours après l’intervention chirurgicale, le patient sera prêt pour commencer sa nouvelle vie. Pour cela, et pendant un an, il bénéficiera du soutien de son médecin interniste assigné qui, à son tour et si cela est nécessaire, pourra le dériver aux spécialistes – psychologue, nutritionniste et même l’endocrinologue- pour perdre du poids, se fortifier physiquement et apprendre à se maintenir.

Techniques de Chirurgie Laparoscopique

Dans les interventions avec laparoscopie, on introduit une petite caméra vidéo et les instruments chirurgicaux à travers de petites incisions pratiquées dans l’abdomen. Ces techniques présentent moins de complications et permettent une récupération plus rapide du patient.

Bande gastrique ajustable

On place une bande autour de la partie supérieure de l’estomac. Cette bande est connectée par un cathéter à un réservoir placé sous la peau, qui permet d’ajuster le passage des aliments.

Cette technique est réversible et celle qui présente le moins de risques chirurgicaux, mais c’est aussi celle qui obtient le moins de perte de poids. Elle requiert aussi moins de compléments de vitamines. Ses résultats dépendent beaucoup de la propre volonté du patient.

Gastrectomie tubulaire

On réduit l’estomac en ne laissant qu’une partie en forme de tube, de faible capacité. De cette façon, le patient se sent satisfait avec peu d’aliments et perd du poids de manière significative. Il N’EST PAS nécessaire de couper ni de suturer l’intestin grêle.

Le processus est irréversible et implique un risque supérieur de saignements et de fistule. Il peut requérir des compléments de vitamines (B12, Fer). La perte de poids obtenue est supérieure à celle de la technique de la bande gastrique.

Bypass gastrique

Cette technique consiste à réduire le volume de l’estomac en ne laissant qu’une sortie étroite, et à dériver les aliments vers une partie de l’intestin. On obtient ainsi une réduction de la quantité de nourriture ingérée et une légère réduction de l’absorption des aliments.

La technique est difficilement réversible, plus complexe et présente des risques de saignement, fistule, sténose, hernie interne et même de malnutrition. Elle est considérée comme la technique standard de la chirurgie de l’obésité. Elle requiert des compléments de plusieurs vitamines et un suivi médical à vie.

C’est la technique qui permet la plus grande perte de poids et avec laquelle on parvient aussi à guérir ou à améliorer de manière substantielle des maladies causées par l’obésité, comme le diabète de type 2.

Dérivation bilio-pancréatique

Dans cette technique, la dérivation de l’intestin est plus longue. Elle n’est recommandée qu’à un nombre réduit de patients en raison de son risque de malnutrition plus élevé.

L’obésité est un excès de poids corporel résultant de l’augmentation du tissu adipeux dans l’organisme, par rapport à un âge, au sexe et à une taille déterminés.

La moyenne la plus utilisée pour savoir si une personne est obèse est l’Indice de Masse Corporelle (IMC) qu’on obtient en divisant le poids en kilogrammes par la taille en mètres au carré (IMC = poids/taille2). Par exemple, un individu pesant 80 kg et mesurant 1,60 m aura un IMC de 31,2.

 

Classification de l’obésité suivant l’IMC :

TABLA

 

Critères pour la chirurgie de l’obésité morbide et métabolique

  • IMC >40 ou >35 kg/m2 associé à d’autres pathologies (hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie, syndrome métabolique, arthrose, apnée du sommeil).
  • Obésité sévère avec plus de cinq ans d’évolution.
  • Absence d’antécédents d’alcoolisme, de toxicomanie et de maladie psychiatrique grave.
  • Âge compris entre 18 et 65 ans, sauf exceptions.
  • Compréhension adéquate des changements produits par l’intervention et une bonne adhésion à la stratégie thérapeutique proposée.

À quelle qualité de vie peuvent prétendre les patients opérés ?

Après la perte importante de poids et de manière progressive, le patient évolue favorablement de ses maladies et se sent mieux physiquement et mentalement :

  • Réduction ou disparition du diabète, hypertension, cholestérol, etc.
  • Réduction des problèmes respiratoires, ronflements, apnée du sommeil et insuffisance cardiaque.
  • Diminution des problèmes d’arthrose du genou et de la hanche.
  • Amélioration de la capacité physique pour marcher plus facilement et faire plus d’exercice.
  • Augmentation de l’estime de soi et diminution ou guérison des problèmes psychologiques tels que la dépression.
  • Augmentation des relations sociales et vie professionnelle et recherche d’emploi facilitées.
Spécialistes

 Chirurgie bariatrique
Dr. Antonio Alberola

 Nutrition et diététique
Fátima Júdez
 Psychologie
Juanjo Saval
 Endocrinologie
Dr. Rafael Cerezo