L’équipe de Podologues spécialistes en chirurgie du pied, formée par Rubén Lorca et Luis Miguel Martí, mettent au service des patients d’Hospital Clínica Benidorm une unité spécifique de Chirurgie du Pied pour les aider à résoudre les problèmes les plus fréquents et les plus gênants affectant les pieds.

L’équipe professionnelle de « Chirurgie du Pied. Martí y Lorca » se distingue d’autres podologues par sa spécialisation en chirurgie mini-invasive du pied, qui englobe un ensemble de techniques chirurgicales offrant de très bons résultats à travers de petites incisions dans la peau.

Doctores Marti y Lorca en Hospital Clinica Benidorm

Les principaux avantages de la Chirurgie Mini-Invasive du Pied réalisée par Rúben Lorca et Luis Miguel Martí à Hospital Clínica Benidorm sont :

  • Une récupération rapide et SANS DOULEUR grâce à l’intervention minimale sur les structures du pied telles que peau, muscle, ligaments et tendons.
  • Une anesthésie locale suffit ; le patient peut RENTRER CHEZ LUI EN MARCHANT, sans béquilles ni canne.
  • Ces techniques permettent de RÉSOUDRE DÉFINITIVEMENT LE PROBLÈME du patient, qu’il soit esthétique ou pathologique.
Traitements

Les problèmes les plus fréquents traités dans le service de « Chirurgie du Pied, Martí y Lorca » sont :

"Ongle incarné" (chirurgie unguéale)

L’onicocryptose, populairement connue comme « ongle incarné », est une affection assez courante provoquée par l’incrustation du bord de l’ongle dans le tissu mou, qui amène une douleur, une inflammation et parfois, une infection.

La solution définitive requiert une petite intervention sans inciser la peau pour éliminer la racine ou fragment d’ongle qui est à l’origine de la douleur.

"Clavus" (hélomes)

Les hélomes (du grec signifiant « clou ») sont un type de cor douloureux qui se forme sur les orteils. Ils sont provoqués par une proéminence osseuse (phalanges) et un frottement continu de la peau, responsables de ces lésions cutanées.

Clavo (Helomas Interdigitales)

La solution définitive consiste à limer légèrement ces proéminences osseuses à travers une incision minuscule (1-2 mm).

Déformations des orteils (orteils en griffe, marteau, supraductus, infraductus)

Ces déformations des orteils provoquent des douleurs et des callosités, dues au frottement et à la pression des chaussures.

Dedos en garra

La solution définitive consiste en une chirurgie de réalignement de l’orteil affecté, à travers de petites incisions. Avec cette technique spécifique, on obtient la correction souhaitée et l’élimination de la douleur.

"Oignons" (Hallux Valgus)

Ce qu’on connaît populairement sous le nom d’ « oignons » sont des déformations consistant en une déviation du gros orteil accompagnée d’une proéminence osseuse latérale généralement très douloureuse lorsqu’il y a contact avec la chaussure. Cette pathologie peut aussi toucher le petit orteil, auquel cas elle reçoit le nom de « bunionette » (ou quintus valgus).

Hallux Valgus pre y post

La solution définitive consiste en une intervention chirurgicale au cours de laquelle on procède à un limage de la proéminence osseuse et au réalignement du gros orteil.

Métatarsalgie

La métatarsalgie provoque une douleur à la plante du pied, due à la pression supportée par les os métatarsiens quand l’appui du pied n’est pas correct, et peut produire des duretés et des callosités.

La solution définitive consiste à réaligner, par chirurgie, le métatarsien pour qu’il ne supporte pas plus de pression que nécessaire.

Éperon calcanéen et Fasciite plantaire

La Fasciite plantaire est un tissu fibreux situé sur la plante du pied qui sort du calcanéen (os du talon) et se déploie vers l’avant. Son excès de sollicitation peut provoquer une inflammation, la formation d’une épine de Lenoir et une douleur au talon.

La solution définitive, quand les traitements conservateurs ont échoué, passe par une petite incision (2-3 mm) au talon, à travers laquelle on réalise une fasciotomie (section partielle du fascia) et un limage de l’épine.

Technique de Chirurgie du Pied

Pour traiter ces déformations et pathologies du pied, on utilise des techniques de chirurgie mini-invasive à travers de petites incisions d’entre 1 et 4 mm, sous anesthésie locale, qui permettent au patient de sortir en marchant de l’intervention, avec une douleur post-opératoire nulle ou minime qui se traite avec des analgésiques de niveau I (paracétamol ou ibuprofène) durant les premières heures.

Les instruments spécifiques pour ce type de chirurgie – fraises et petites limes-sont introduits à travers ces petites incisions et serviront à remodeler les superficies osseuses et à réaliser des ostéotomies correctrices (sans matériel d’ostéosynthèse) nécessaires pour corriger la déformation.

Ces gestes chirurgicaux sont réalisés sous contrôle radiologique afin de vérifier in situ les corrections appliquées.

Les voies d’abord utilisées préservent les structures vasculo-nerveuses et les structures capsulaires et ligamenteuses des articulations puisqu’elles ne sont pas sectionnées.

Le grand avantage est qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser du matériel d’ostéosynthèse pour fixer les ostéotomies réalisées. Les propres parties molles, le bandage et les chaussures post-chirurgicales, se chargeront de maintenir cette fixation de manière efficace et sûre.

Spécialistes

Podologie

Luis Miguel Martí Martínez

Rubén Lorca Gutiérrez

Luis Guerra