La néphrologie est une spécialité issue de la médecine interne qui a pris de plus en plus de place dans la dernière décennie après la constatation de l’importance de l’étude de la maladie rénale, un problème sérieux pour la santé publique qui est associé à une mortalité prématurée avec d’importantes implications sociales et économiques.

La néphrologie prend en charge le diagnostic clinique ou l’altération intrinsèque pathologique et propose divers traitements qui peuvent prévenir le développement de la maladie ou ralentir sa progression à son stade terminal. Il est également possible de détecter et de réduire les complications systémiques secondaires (anémie, hyperparathyroïdie secondaire, maladie cardiovasculaire, insuffisance rénale aiguë, infections, détérioration physique et cognitive, etc.). Aux stades les plus avancés de la maladie, on étudie le traitement rénal de substitution au moyen de techniques d’épuration extracorporelle (hémodialyse), corporelle (dialyse péritonéale) ou greffe.

La spécialité a aussi développé l’étude et la prise en charge de l’hypertension artérielle, des lithiases néphrogéniques et des altérations électrolytiques qui se produisent dans l’organisme.

  • Service d’Hémodialyse et Dialyse de Vacances : C’est l’attention réservée aux patients souffrant d’une insuffisance rénale très avancée, qui ont besoin d’un traitement de substitution, Nous appliquons une technique extracorporelle, qui consiste à faire passer le sang par un filtre externe à l’organisme pour purifier le sang que le rein ne peut pas filtrer. Nous prenons aussi en charge toutes les complications associées à cette maladie avec un suivi exhaustif du patient.
  • Unité de Néphrologie Clinique : Étude et prise en charge de l’insuffisance rénale qui passe par essayer de corriger la cause et de prévenir son développement. En cas de lésion chronique, nous cherchons à ralentir la progression de la maladie et à réduire les complications secondaires.
  • Unité d’Hypertension et Risque vasculaire : Prise en charge de la tension artérielle et d’autres facteurs de risque cardiovasculaire très fréquents dans la société actuelle, dont nous connaissons la relation étroite avec le développement de maladies rénales chroniques. 
  • Unité de Techniques spéciales d’Épuration sanguine pour les soins aigus et autres pathologies : Nous utilisons une technique extracorporelle, autrement dit nous faisons passer le sang par un filtre externe, pour essayer d’éliminer une série de composants responsables de maladies spécifiques et parvenir à moduler la réponse systémique. Cette technique peut aussi être utilisée pour remplacer des facteurs déficitaires du plasma.

 

  Équipe médicale

Dr. Jaime Sanz García